Inde 4 1/2  Mysore

Temple hindou

Temple hindou, poudre, fleurs et arbre millénaire.
Les photos sont interdites mais mes yeux dévorent.

 

Mysore est célèbre pour ses temples et ses palais. Au petit matin du dimanche, une file pharaonique s'étallait pour entrer dans le Chamundeshwari Temple. Nous avons préfèré retirer nos chaussures et jeter un oeil dans le tout petit temple construit à côté...
 
 

Un peu plus bas sur la montagne, en descendant de gigantesques escaliers (les monter c'est forcément plus classe) se trouve une énorme vache de pierre ornée de fleurs fraîches. Tout est coloré, les saris du dimanche, les fleurs, les poudres, les vendeurs ambulants ; une femme dessine en psalmodiant des points rouges sur chaque marche à mesure qu'elle grimpe.

Vue du Mysore PalaceVue du jardin de Mysore Palace


C'est assez étonnant de voir comme l'Inde parvient à exulter les couleurs malgré la misère ambiante. La rue déverse des flots d'ordure et de bidonvilles mais transpire de couleurs vives. C'est complètement primaire, mais conjugué avec le soleil cela a le don de me mettre de bonne humeur. On pourra dire que c'est kitsch, mais la grisaille générale de nos villes européenne me semble un peu facile...

 

Marché de Mysore, veudeuse de fleurs

Jaganmohan Palace nous a fait la surprise de contenir un musée. Un musée qui est en fait plus de l'ordre du cabinet de curiosité. On y trouve toutes sortes de peintures et objets, organisés sans logique, sans indication de dates, mélangeant toutes les époques, et même des objets japonais, anglais, chinois ou français ! Cela dit c'était très sympa de se balader dans les salles et les escaliers montés en quasi labyrinthe.

 

Nous avons également visité le très beau marché de Mysore, le Devaraja Market, regorgeant de fleurs, de poudres multicolores et de vendeurs promettant des miracles. C'était grandiose mais on manquait terriblement de temps pour se poser et dessiner...

 

 

Mysore Palace

 

 

 

 

 Nous avons enchaîné avec le Mysore Palace, je suis restée dans le jardin pour gribouiller, trop fatiguée pour visiter l'intérieur et en profiter ; j'essayerai d'y retourner c'est pas si loin de Bangalore ! Je me suis fait un fan club de marmots, ils étaient bien rigolos.

 

 

Enfants au Mysore palaceLes enfants de Mysore Palace

 

Mais déjà le soleil se couche, on remonte en voiture, pour se perdre dans les bouchons, les hurlements de klaxon et la nervosité de notre chauffeur reprennent le dessus. On est allées manger des samossa et autres beignets de piment dans un petit parc illuminé.

C'est là que, peu glorieusement j'ai expérimenté les toilettes pleine lune, non pas qu'ils aient été à ciel ouvert, mais que lorsque 20personnes attendent devant deux pauvres cabinets, pour ne pas risquer de passer votre soirée entière à patauger dans l'eau, vous soupesez l'éventualité d'utiliser les toilettes turques sans porte. Sauf que n'ayant pas de sari ou de tunique longue c'est tout de suite sacrément plus expérimental...

Ca a le mérite d'être drôle..

 

 

Enfin, après trois jours de crapahutage intensif, vous avons repris le chemin de Bangalore, crevée, avec l'école qui nous attend le lendemain. Très agréable expédition.

 

Le prochain épisode ? La quête d'appartement, peut être les bus à composante aléatoire, ou bien l'eau et les prises électriques à interrupteur...

Commenter

Leave a Reply



(Your email will not be publicly displayed.)


Captcha Code

Click the image to see another captcha.