Inde 16 - Gokarna & Udupi

22decembre

Nous quittons notre ilot après un copieux petit dej, en route vers Gokarna !

Le train suppose partir a 13h45 est évidemment en retard, on patiente avec des banana chips et mots croises/kindle/journal de bord.

la gare de Palolem

le train s'etire

Frere dans le train

Je reve un peu

Pour les trajets courts, un classe II ou general seater suffit, et le billet s’achète sans resa. La lumiere est belle, par moment le train est comme en train de flotter au-dessus de l’eau et des champs en petits carrés inondés… On manque presque la gare de Gokarna a regarder les vaches !

Le rickshaw!

Zou, en route pour Kuddlee Beach en rickshaw (nous y avions été pour diwali en 2013…) La mer est belle, il y a l’embarras du choix pour dormir, on a qu’à piocher un hôtel sur la plage et une paire de cabanes. Comme nous sommes malins et affamés, nous commandons notre lot de fish/seafood/veg avant de nous jeter dans l’eau. Ah…

L’électricité est a plat ce soir, donc pas grand-chose a faire après le repas et la traditionnelle bière (à la bougie du coup !). Nous nous couchons tôt pour attaquer l’aventure de demain.

 Je crois que les deux points les plus loin dans l'eau c'est Arthur et moi


23 decembre

PANCAKES ! J’avais oublié qu’Arthur et Biswa avait entamé une quête de pancakes, résolue la veille au soir… Ce matin on visite Gokarna en marchant le long de la falaise puis dans les petites rues traditionnelles, tranquilou.

Les falaises de Gokarna et la plage

On se trouve une moto et un scooter pour aller à Yana (parait qu’il y a des chutes d’eau).

 en route!

C’était assez loin, Amélie a mitraillé les films et photos. Après 1h30 de route correcte, on a attaqué la partie HARDCORE : chemin de montagne caillouteux, on a cru qu’on tuerait deux moteurs (il a fallu que les filles courent derrière ici et là). Apres beaucoup d’efforts, on laisse les motos pour une petite balade dans la jungle de 2-3km.

  Sexy bisou

Caca coco?!
Decidement Arthur est traumatise par les noix de coco, ca avait commence avec de fameux rhum coco...

Yana est un lieu saint, un étrange amoncellement de rochers pointus formant des grottes. En grignotant nos cac-de-houètes nous sommes harcelés de questions par une troupe d’écolières (Anna veut dire frère en kannada haha… et Arthur leur fait peur avec sa barbe). Eh oui nous avons quitté Goa et nous sommes maintenant dans le Karnataka.

Les dents de Yana

Aie ca fait mal aux pieds

 

Il faut enlever les chaussures pour aller visiter les grottes. Les premiers mètres sont rafraichissants, pieds nus dans le ruisseau, les pierres polies par l’eau… et puis ça devient le parcours du Mong/Monk.

Ambiance étonnante mais pas de waterfalls en cette saison ! Zut alors. Au retour le temple est déjà fermé et une horde de petits mecs nous sautent dessus alors que nous nous lavons les pieds. C’est reparti car la route est longue…

La descente est sportive mais menée d’une main de maitre par Biswa et Arthur. Une fois la plaine atteinte, Ame’ teste le scooter, un peu trop grand, et Arthur fait de la moto. Finalement les mecs échangent de véhicules pour le retour, Arthur est comme un fou ! (oui maman, Arthur a fait de la moto, EN INDE, et maintenant il veut avoir une moto, mais au moins il portait un casque ça aurait pu être pire !)

 

 

Le sourire d'Amelie!

Ca a un gout de vietnam, tu crois pas papa?

Nous revenons à 18h pour des chaats (snacks) Dosa, Samossa and Pav-Bhaji à se faire tendre la peau du ventre sans oublier le jus de fruit et banana lassi (zut quoi, on n’avait pas mangé à midi !).

Petite balade dans la ville, très religieuse mais bienveillante, la nuit tombe alors que nous rentrons. Une dernière baignade sous les étoiles avec le frère, avec une bière au retour. Nous sommes tous fourbus mais heureux.

Gokarna est magnifique

Repas gargantuesque et toujours aussi délicieux avec le bruit des vagues. Amélie écrit ce qui doit être sa 30e carte postale pendant que les garçons se défient a qui finira nos assiettes sans exploser. 10h30 au lit, la nuit va être courte une fois encore !

 

24decembre

Lever 4h30 pour prendre le train jusqu’à Udupi. On a 1h d’avance et le train est (devinez !) en retard d’une bonne demi-heure. Amélie et moi finissons la nuit sous l’œil protecteur des de Biswa et Arthur.

Il y a environ 4h de train. Les garçons prennent le relais pour la sieste dès qu’on trouve une banquette. Pendant ce temps nous préparons le reste du voyage aidées de nos fidèles Routard et Loleny Planet !

sieste dans le train

Udupi n’a pas grand-chose à offrir, un gros temple ou nous laissons nos bagage pour la matinée, Biswa refuse d’entrer, il nous attend patiemment dehors (ah ces athéistes). Il fait très chaud pour un mois de décembre (Pune est ses nuits glaciales me manquerait presque…).

On a fait que de bouffer

Parait qu'Udupi est le lieu de naissance des Massala Dosa il fallait donc que j'essaye...

Un temple bien classique

Le temple est plein de touristes INDIENS ! La file d’attente s’étend sur au moins 200m mais nous finissons par visiter le temple mais a la queue-leu-leu !

Dans le temple il y a un espace market pour acheter ses idoles, une étable avec des vaches (ca sent comme la ferme vosgienne mais au fin fond de l’Inde) et des hordes de gosses. Amélie se fait tapoter la tête par une grosse Lakshmi.

Apres ca Amélie et moi avons acheté des jolis saris et des kurta (youpi). Les garçons nous ont regardées faire, trop heureux de pouvoir s’asseoir sous un ventilo, avec pour seule tâche de hocher la tête à chaque essai de sari.

Il a fallu tuer le temps en attendant notre bus, et par cette chaleur c’était dur de se bouger… On a trouvé des pâtisseries indiennes bien sucrées, quelques samossas, noix de cajou et banana chips pour notre fabuleux repas de noël dans le bus !

Le bus était à l’heure, ce qui était une première pour tout le monde. Pas de clim mais les fenêtres s’ouvrent, les lits sont propres et confortables… Parfait ! On aurait bien voulu d’une douche mais on va pas trop se plaindre.

Biswa et moi avons rejoint Arthur et Amélie, serrés sur le lit en hauteur nous avons mangé tous ensemble, pour le plus étrange noël de notre vie (bon l’an dernier j’avoue que ça avait été bière en terrasse et Burger King indien, c’était un peu out of place aussi). Pas de cantiques, ni de neige, mais c’était rigolo. Et puis vite je me suis endormie. Enfin, il parait qu’il y avait plein de décos de noël à Mangalore avec des centaines de personnes devant les églises, on voit que nous approchons du Kerala...


PS: Je me suis dit que ca serait bien de mettre un peu de perspective avec une carte. Je pense que le train etait vachement plus pret de la cote entre Pune et Margao mais ca donne une idee du kilometrage. Et ca n'est pas fini! hahaha


carte de l'inde part 1

Commenter

Leave a Reply



(Your email will not be publicly displayed.)


Captcha Code

Click the image to see another captcha.